prix de la Semaine Européenne de la Réduction de Déchets (SERD) édition 2013

AGAPE-BENIN est un nouveau projet que nous venons de lancer pour la mobilisation de ressources. Sa mise en œuvre aura lieu en 2014; en collaboration avec le Comité Français de Secours aux Enfants (CFSE).

Vous trouverez plus d'informations en cliquant sur le lien ci-dessous:

http://www.indiegogo.com/projects/vocational-training-and-integration-of-vulnerable-youth-girls-and-boys-of-benin--2/x/4837702

Présentation de l'association AMAF-BENIN

FATÏA AINA

 

Objet

Amis de l’Afrique Francophone- Bénin « AMAF-BENIN » est une association humanitaire et de développement qui œuvre pour la culture de la paix, le respect des droits humains et la valorisation des cultures béninoises et francophone. Créée en Avril 2008, elle a pour objet d’une part, d’aider, d’assister et d’accompagner tout enfant, adolescent, jeune et femme se trouvant en situation de fragilité vers une réelle et complète autonomie dans la vie active et d’autre part, de contribuer à la protection et la préservation du patrimoine naturel commun.

Domaines d’Intervention

AMAF-BENIN intervient spécifiquement dans les domaines de l’Environnement, de la Santé, de la Protection Sociale, de la Paix et Culture et transversalement dans les domaines de l’Education, de Genre et Développement.

 

Notre Mission

AMAF-BENIN a pour mission de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations béninoises.

Nos Actions

Education (formation-sensibilisation), Appui conseil, Assistance, Communication pour le développement, Exécution d’activités.

Vision

AMAF-BENIN se veut une société plus juste sans discrimination, ni violence où les populations béninoises victimes des effets environnementaux, de discriminations et de violences de tout genre, pourront pleinement disposer de leurs droits.

Nous contacter:

AMAF-BENIN

Rue 213 C/N° 903 Saint-Jean Cotonou

02 BP : 1962 Cotonou

Tel: (229) 97274782 / 90131377/ 98146364

                                                                                Courriel : amafbenin@yahoo.fr / benin@letsdoitworld.org

 

 

 

 

Rencontres Africaines de Let's Do It sur le thème: "Les Enjeux d'Hygiène et d'Assainissement du Milieu"

Formation de fabrique de savons

formation sur les soins de l’Ulcère de Buruli

CENTRE DE COUTURE CHRISTIANE ALIBERT

Depuis le 20 juin 2008 , jour de l'ouverture du centre  Christiane Alibert , les autorités  béninoises  n'étaient plus passées . Dernièrement , elles sont venues apprécier le travail de notre équipe sur le terrain auprès des personnes en situation difficile. Au regard des tâches accomplies, elles ont confié à l'AMAF Bénin trois  projets importants pour la réinsertion des jeunes démunis.

Des américains ont souhaité être partenaires de l'AMAF au Bénin . Delphine Baya , présidente de l'AMAF a décliné leur proposition  pour respecter les objectifs que nous avons définis dès la création de l'association :  la promotion de la francophonie , de l'image de la France en Afrique et au Moyen Orient par des micro- projets générateurs de revenus,  de l'image de l'Afrique  et du Moyen Orient en France. L'AMAF a accepté de collaborer avec une ONG suisse pour l'aphabétisation des apprentis du centre Christiane Alibert.

Monseigneur Basile MVE  vient de donner à l'AMAF un local à Libreville. Delphine se souvient de Monseigneur Mvé lorsqu'il faisait son stage au Congo, comme novice salésien , elle était à l'époque  à l'école primaire.
Les bonnes choses n'arrivant jamais seules, les autorités marocaines vont mettre à disposition  de l'AMAF un local. Les autorités apprécient notre manière d'agir , de  contribuer au bien vivre ensemble en  agissant pour les plus démunis sans s'ingérer dans les affaires politiques ni  porter des jugements sur les hommes ou femmes  politiques.

Centre de formation de Couture  Christiane ALIBERT qui insère les enfants de la rue à Cotonou. Le sac de riz et les bancs que nous avons offerts aux détenus de la Prison civile de Cotonou , actions réalisées grâce à la vente du calendrier AMAF-2011

 


 

PROJET LET’S DO IT BENIN

 BENIN CLEAN UP

Novembre 2012



la charte d’engagement et le formulaire d’inscription pour le Prix SERD: 

FR_Porteur_de_projet_Charte_participation_2012.pdf

Porteurs_de_projet_Formulaire_inscription_2012.pdf

PRIX_SERD_2.pdf

 

 PRESENTATION DE LETS DO IT BENIN

 

Let’s Do It World est un Mouvement Civique Mondial des Organisations de la Société Civile engagées dans les processus de suivi des résolutions des Nation Unies par rapport à la conférence internationale sur l’environnement et le développement de 1992 à Rio de Janeiro et au Sommet Social pour le Développement de 2000 à New York.

 

Créé en 2008 en Estonie, Let’s Do It World a pour objectif de palier aux problèmes socio-économiques et environnementaux en vue de contribuer à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et spécifiquement des quatre cibles de l’objectif 7. Let’s Do It Benin, la section nationale de Let’s Do It World porté sur les fonds baptismaux en 2010, est composé à ce jour de 94 Organisations de la Société Civile répandues sur l’ensemble du territoire national. Elle vise à développer des approches, créer un cadre de dialogue et d’action pour assurer l’assainissement de l’espace vital en vue d’un développement harmonieux du capital humain, la protection et la préservation des ressources naturelles et de l’environnement qui sont des pièces maitresses pour la croissance économique et pour le développement durable.

 

RESUME DU PROJET

 

’Benin Clean up’’ est une activité du projet ‘’faisons le Bénin’’. Elle consiste à mobiliser une frange importante de tous les segments de la population Béninoise en général et de 7 communes en particulier, pour une journée de nettoyage qui consiste à débarrasser nos villes d’une partie des déchets et autres détritus constituant des substances toxiques qui menacent l’environnement et la diversité biologique. Elle représente une image forte projetée aux citoyens et gouvernants afin qu’ils réfléchissent ensemble à la problématique des déchets et adoptent les bons comportements en matière de leur gestion.

C’est une mobilisation citoyenne en faveur de la nature pour sauver notre environnement suffoqué des inégalités provenant des facteurs anthropiques et pour limiter les maladies endémiques. Il s’adresse aussi bien aux Administrations, aux Collectivités locales, aux Organisations de la Société Civile, aux Ecoles, aux Usagers des marchés et au grand public.

 

 

I-                  Contexte et justification

Les populations de la République du Bénin à l’instar de celles du reste du monde, produisent à travers leurs activités quotidiennes, des milliers de tonnes de déchets de toute nature produisant ainsi des substances toxiques qui polluent l’eau, l’environnement, la faune aquatique et nuisent à la santé humaine. Aussi, la gestion de ces déchets est-elle confrontée à d’énormes difficultés au nombre desquelles on peut citer l’insuffisance des ressources disponibles au regard de la quantité sans cesse croissante de déchets solides et ménagers à pré collecter, à collecter, à transporter et à éliminer.

 

Selon les résultats du troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH 2002), 78 % de la population jette leurs déchets dans la nature. Parmi les 22 % restants, seulement 10,2% accède à la voirie privée ou ONG et 1% à la voirie publique. 9,8% de la population continue de brûler leurs déchets et 1% se contentait de les enterrer. Une bonne analyse de ces statistiques impose aussi de se poser des questions quant au sors réservé au 10,2% de déchets recueillis par les ONG et voiries privées.

 

Le Programme National de Gestion de l’Environnement (PNGE 2001) mentionne que : «Globalement on estime, à travers la synthèse de plusieurs études concernant notamment les métropoles urbaines, que la pré collecte est assurée à moins de 50%, la collecte à moins de 20% et l’élimination adéquate à moins de 1% ».

 

Dans certaines communes comme Cotonou, Ouidah et Kandi, cette situation a connu un peu d’amélioration grâce aux efforts déployés par les élus locaux avec les appuis technique, matériel et financier de plusieurs partenaires dont BETHESDA, COGEDA et Oxfam-Québec mais seules les villes de Cotonou et de Ouidah disposent d’un Centre d’Enfouissement Technique (CET) commun pour l’élimination sécuritaire des déchets solides ménagers collectés. Mais l’enfouissement technique de ses déchets ne constitue pas une panacée à tous les problèmes environnementaux, d’économie d’énergie, de santé et de gestion rationnelle des ressources naturelles.

 

Selon les résultats de l’enquête nationale sur la collecte des aspirations des populations béninoises pour la reconstruction du pays, ces dernières aspirent fondamentalement à un environnement sain et au bien être social. Ces résultats ont permis aux décideurs de projeter des perspectives à long terme exprimées à travers plusieurs documents notamment dans (Bénin ALAFIA 2025) la volonté du gouvernement de réaliser ce rêve des populations en vue de faire du Bénin d’ici à l’horizon 2025, « un pays phare, un pays bien gouverné, uni de paix, à économie prospère et compétitive, de rayonnement culturel et de bien être social ». Pour ce faire, il faut une gestion efficace et efficiente des déchets depuis leur production jusqu’à leur traitement final.

 

Ainsi, il urge d’entreprendre conséquemment des actions pour pallier aux différentes irrégularités liées aux questions de gestion de déchets, pour le respect des droits humains et environnementaux, la protection et la préservation des ressources naturelles et pour le développement durable. Parmi celles-ci, il y a la communication pour parvenir à incorporer dans l’édifice comportemental des citoyens béninois les changements souhaités et des activités d’assainissement en vue de faire de la collecte et la prévention des déchets un souci majeur et une préoccupation incontournable pour la survie de la planète.

 

La mise en œuvre du présent projet s’inscrit dans un processus général et sera un moment fort de mobilisation pour des actions de collectes de déchets et s’inscrit dans le cadre de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) et du projet World Clean-up de Let’s Do It World. Aussi, apparaît-il dans la stratégie nationale de la croissance pour la réduction de la pauvreté et dans les grands axes stratégiques nationaux de développement à long terme.

 

C’est donc pour contribuer à la politique de développement du gouvernement béninois pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et promouvoir des activités de nettoyage comme un nouvel instrument de gestion de déchets en Afrique et au Bénin pour l’épanouissement et le bonheur des masses populaires et tâcher du prix à la santé et à l’environnement gage d’un développement durable que l’Association : Amis de l’Afrique Francophone-Bénin (AMAF-BENIN) à travers le Réseau Let’s Do It Benin a prévu étaler sur cinq (05) ans, une série d’activités sur la gestion des déchets dont la toute première est ‘’Benin clean up’’ qui :

 

Au niveau socio-économique :

-      Contribue à assainir l’environnement pour limiter les maladies récurrentes dues au cadre de vie ;

-      Permet d’intensifier l’échange de bonnes pratiques au sein de la société pour mieux les mobiliser et les impliquer dans la gestion de déchets pour réduire leurs investissements dans les maladies endémiques ;

-      Réduit l’investissement des ressources de l’Etat et des Communes en matière d’hygiène et  d’assainissement.

Au niveau politique :

-      Contribue à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD),

-      S’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de la croissance pour la réduction de la pauvreté,

-      S’inscrit dans le cadre de la politique nationale pour la protection des ressources naturelles et de l’environnement.

II-              La Description  (les Actions)

 N°

                 ACTIONS

            DESCRIPTION

1

Rencontres

-Rencontre et échange avec les Maires avec l’appui de l’Association nationale des Communes du Bénin pour leur présenter le projet, les impliquer et solliciter leur soutien pour la mobilisation sociale. 

-Audience avec tous les Ministres et en particulier celui de l’Environnement, de l’Habitat et de l’Urbanisme pour lui présenter le projet, impliquer le Ministère, obtenir la reconnaissance officielle de l’évènement et solliciter son soutien. Ce sera aussi l’occasion de négocier l’organisation de cette journée dans les ministères avec la participation de tout le personnel des ministères.

-Rencontre avec les entreprises et organisations de la société civile pour négocier leur appui matériel et financier, puis solliciter leur participation à l’activité.    

2

Appels à candidature pour le prix de la Semaine Européenne de la Réduction de Déchets (SERD) à travers un communiqué de presse.

Les Administrations publiques et privées, les Associations et ONG, les Entreprises et Industries, les Etablissements et Instituts d’enseignement et les Centres de santé, maison de retraite…etc. seront invités à soumettre les activités de sensibilisation et les actions qu’ils souhaitent développer pour la réduction de déchets au cours de la période du 17 au 25 Novembre 2012

3

Conception et réalisation des supports

Il s’agira ici de concevoir les manuels de formations et autres matériels devant servir à la formation ou à la mobilisation dans le cadre de la mise en œuvre de cette activité

4

Formation des coordonnateurs communaux et acteurs au niveau des administrations communales

Les membres de la coordination nationale, deux coordonnateurs communaux par communes et deux membres de l’administration communale par commune retenue, seront formés sur les techniques de gestions des déchets, les méthodes d’hygiène et d’assainissement du milieu. Ce sera aussi l’occasion d’échange sur l’organisation pratique de la journée dans chaque commune en tenant compte des spécificités. Elle permettra aussi de concevoir les messages de sensibilisation et de mobilisation.

5

Choix des sites

La proposition des sites se fera pendant la formation et validé une semaine après le retour des participants. Cela leur permettra d’échanger avec les autorités communales avant le choix définitif des sites.

6

Réalisation et diffusion d’émissions et de spots radiophoniques et télévisées

 Les supports seront réalisés et diffusés sur différents antennes pour sensibiliser et mobiliser. Des reportages se feront aussi pendant l’activité.

7

Appels de personnalités

Des messages de personnalités telles que le Président de la République (si les négociations aboutissent), de ministres, d’honorables députés, de représentants d’organisations internationales, de maires, de leader d’opinion, têtes couronnés, etc. seront enregistrés et diffusés sur différentes chaînes pour sensibiliser et mobiliser.

8

Mise en branle des canaux traditionnels de communication et sensibilisation grand publique

Les canaux traditionnels de communication seront utilisés pour la sensibilisation et la mobilisation. Il s’agit, entre autres, des crieurs publics, des échanges sous l’arbre à palabre, des griots, d’animation de groupes de musique traditionnelle.

9

Confection des étrennes

Les différentes étrennes, sacs, tee-shirts, casquettes, etc. seront confectionnées.

10

Conférence régionale

Une conférence régionale de trois jours regroupant tous les pays d’Afrique et notamment ceux de l’Afrique de l’Ouest, se tiendra à Cotonou et constituera le lancement officiel des activités.

11

Achats et répartition du matériel

Des poubelles modernes seront réalisées et installées sur les places publiques et dans les stations d’arrêt de bus dans les Communes. Les Autorités Communales négocieront avec les ONG de collecte de déchets pour la vidange des poubelles.

12

Collecte de déchets

Une grande journée de collectes de déchets sera organisée ou tous les acteurs du projet, les parties prenantes, les populations ainsi que les autorités à divers niveaux se rassembleront dans les zones les plus salubres pour les activités de nettoyage au niveau des communes ciblées par le projet.

 

13

Evaluations

Chaque action sera évaluée et un forum ouvert d’évaluation se tiendra après la journée de ramassage. Dans la continuité du projet, d’autres évaluations seront organisées dans le cadre d’un cycle d’amélioration continue.     

 

II-1-  Titre de l’activité

Le titre de l’activité est « Benin Clean Up » ce qui signifie Bénin propre

 

 

II-2- Lieux de mise en œuvre de l’activité

Les zones prioritaires pour la mise en œuvre du projet sont :

Communes

Justificatifs

1

Cotonou

-      Commune à statut particulier.

-      Capital économique

-      Concentration d’activité

-      Commune la plus peuplée donc grosse productrice de déchets

2

Porto-Novo

-      Ville à statut particulier

-      Capital politique

3

Parakou

-      principale ville du nord Bénin

-      ville à statut particulier

-      chef lieu de département

4

Bohicon

Ville carrefour qui donne accès à plusieurs départements

5

Djougou

-      Ville carrefour, ouvre sur plusieurs pays

-      Chef lieu de département

6

Lokossa

-      Ville carrefour, point d’ancrage des communes du mono

-      Chef lieu de département

7

Ouidah

Ville historique

 

Toutefois, d’autres Communes peuvent bénéficier de cette activité si de nouveaux partenaires financiers acceptent de nous appuyer pour ces villes.

 

II-3- Cout global de l’activité

Le cout global du projet est évalué à : 54.917.500Fcfa soit 83.843

 

II-4- Les Bénéficiaires ultimes

Les bénéficiaires ultimes sont :

-      les populations des Communes prioritaires,

-      les citoyens béninois

-      Toute la population résidente au Bénin

 

II-5- Les Bénéficiaires intermédiaires

-      les Autorités des Communes couvertes par l’activité,

-      les responsables d’Associations et ONG qui bénéficieront de la formation sur les méthodes d’hygiène et d’assainissement du milieu ;

-      L’Etat Béninois qui désormais, investi moins de ressources dans les maladies endémiques dues aux cadres de vie.

 

II-6- Les parties prenantes

 

Parties Prenantes

Observations

1

Organisations de la société civile

Organiser et participer à l’activité pour un mieux être des populations à la base.

2

Partenaires techniques et financiers

Soutenir et participer à l’activité pour l’atteinte des OMD et l’amélioration du cadre de travail et de vie.

3

Citoyens

Soutenir et participer à l’activité pour rendre propre le cadre de vie, être en bonne santé et réduire les dépenses effectuées pour cause de maladies.

4

Gouvernants

Soutenir et participer à l’activité pour assainir le cadre de travail, lutter contre la pauvreté et réduire les dépenses de l’état dans le domaine de la santé et l’assainissement et pour le respect des engagements pris au niveau international dans le cadre du respect des droits humains.

5

Les entreprises

Soutenir et participer à l’activité pour assainir le cadre de travail et rendre visible ses produits.

 

 

II-7- Les partenaires

Les partenaires sont toutes Institutions, Organisations ou personnes qui partagent la vision du projet et décident de s’impliquer dans sa mise en œuvre. Les partenaires du projet sont :

 

 

Nom du partenaire

Type de partenariat

Etat

Ministère de l’Environnement de l’Habitat et de l’Urbanisme

Partenariat technique (Reconnaissance étatique des actions et accompagnement)

Confirmé

Association Nationale des Commune du Bénin (ANCB)

Partenariat Technique (Sensibilisation sociale des populations, appuis matériels et conseils)

Confirmé

Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD)

Partenariat Technique et Financier (récompense aux meilleurs développeurs de projet)

Confirmé

Let’s Do It World Foundation (Estonia)

Partenariat Technique et Financier (participation aux activités et couverture des charges relatives à la conférence)

Confirmé

Agence Belge pour le Développement (CTB)

Partenariat Technique et Financier

Accord de principe

AMAF-Lyon (France)

Partenariat financier

(Divers déplacements pour l’installation des coordinations communales)

Confirmé

Oxfam-Québec- Bénin

Partenariat technique et financier

En cours

COGEDA

Partenariat Technique (Ramassage des déchets)

En cours

Agence Béninoise pour l’Environnement (ABE)

Partenariat Technique

(apprentissage sur l’assainissement)

Confirmé

Laboratoire d’Expertise Environnementale et de Recherche en Aménagement du Territoire  (France)

Partenariat Technique (Apprentissage des parties prenantes sur l’hygiène et l’assainissement du milieu)

Confirmé

Les Organisations de la Société Civile du Bénin

Partenariat Technique (Intervention sur le terrain)

Confirmé

Association France Volontaires

Partenariat Technique (Intervention des volontaires)

En cours

 

Cette liste sera actualisée au fur et à mesure que les démarches en direction de potentiels partenaires aboutiront.

 

II-8- L’Organisme de mise en œuvre

L’Association : Amis de l’Afrique Francophone-Bénin (AMAF-BENIN) est l’Organisme de mise en œuvre du projet à travers le Réseau Let’s Do It Benin qui est un regroupement de quatre-vingt-quatorze (94) Associations et ONG qui à ce jour, l’ont adhéré. Il a été créé en 2010 avec pour objectif principal la mobilisation de tous pour une bonne gestion des déchets pour l’épanouissement du capital humain et pour la préservation de l’environnement.

 

 

 

Les activités de l'AMAF BENIN

                                         

                            CENTRE D’ECOUTE, D’EDUCATION ET DE FORMATION

AMAF-BENIN a mis en place un centre d’écoute, d’alphabétisation et de formation gratuite en couture au profit des jeunes filles et garçons constitués d’âmes souffrantes.

L’Objectif est de récupérer les jeunes de tout sexe et les femmes issus de milieux défavorisés, les éduquer, les former et les insérer ensuite sur le marché du travail pour qu’ils trouvent enfin leur place dans la société avec confiance, courage et optimisme.

 

 

 

 

                                      ORGANISATION ET STRUCTURATION DES GROUPEMENTS A LA BASE

AMAF-BENIN a regroupé à Abomey et à Ouidah, deux villages du Bénin, des Associations de femmes en groupement dénommé : « Groupements de jeunes filles et de femmes AMAF » qui ont été installés sous l’œil vigilant des Autorités locales.

L’Objectif de cette action est d’une part, de faire des groupements des entités soudées, capables à long terme de s’auto- gérer et de se mobiliser pour leur propre développement et d’autre part, susciter leur prise de conscience face aux phénomènes dela Corruption, de la Dégradation de l’Environnement et des Maladies Sexuellement Transmissibles en occurrence le VIH/SIDA.

Pour AMAF-BENIN, l’organisation des groupements notamment de femmes, constitue un préalable incontournable, le groupe étant le principal moteur de toute action, surtout en milieu rural. Bien structuré, il garantit le succès et la pérennité de toute action de développement entreprise en faveur des femmes et des jeunes qui sont une partie de notre population cible. 

                                                                                                             JOURNEES DE DIVERSITES CULTURELLES

Sous le thème : Rencontre Africaine pour la Paix et la Culture

AMAF-BENIN a organisé un évènement de diversité culturelle qui a connu la participation de quatre  pays Africains dont le Bénin, le Gabon, le Maroc et le Niger pour partager leurs cultures et échanger sur les questions de la paix et du développement durable.

PROJET DE COOPERATION INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE

AMAF-BENIN a contribué à l’organisation et la mise en œuvre du projet de Coopération Internationale de la Jeunesse pour un Développement Durable en collaboration avec l’ONG RESCUE AND HOPE et l’Association TOGETHER France.

Le projet de Coopération Internationale de la Jeunesse pour un Développement Durable est une initiative de l’Association TOGETHER France qui a permis d’initier les jeunes venant de six (06) pays des continents d’Afrique et d’Europe dont la France, l’Italie, l’Estonie, le Burkina- Faso, le Sénégal et le Bénin au concept de développement durable. Il a également  permis de transmettre aux jeunes une méthodologie adaptée à travers un stage de formation en permaculture d'une durée de 16 jours du 03 au 21 Avril 2011, assorti de visites d'étude au Bénin. Il a été aussi l'occasion pour les jeunes de partager leurs expériences et leurs opinions ensemble et de visiter des projets aboutis et des organisations fonctionnelles au Bénin.

 

L’ASSAINISSEMENT A ACCRA AU GHANA

AMAF-BENIN étant la coordination nationale du Mouvement Civique Mondial Let’s Do It World Foundation a collaboré avec la Jeune Chambre Internationale Ghana pour l’organisation d’un atelier régional de formation sur l’hygiène et l’Assainissement du milieu.

 

Motifs de l’atelier

Les populations de la planète en l’occurrence africaine, vivent dans des écosystèmes dégradés, qui sont à la fois improductifs et nocifs pour leur santé. La pollution de l’environnement et particulièrement des eaux par des déchets illégaux  constitue l’un des facteurs qui met en exergue l’amélioration des conditions sanitaires des populations.

Objectifs de l’atelier

Cet atelier a pour objectif général d’initier les acteurs sociaux aux techniques et stratégies d’intervention face aux questions de déchets et a servi de porte d’entrée pour les pays de la région Ouest Africaine au projet de nettoyage mondial « World Cleanup » afin que les efforts soient unis pour dégager la nature des déchets illégaux qui participent à sa pollution.

De façon spécifique, il vise à :

-       Partager les expériences de nettoyage en Estonie ;

-       Impliquer les acteurs sociaux aux questions de déchets ;

-       Outiller les participants à mieux intervenir sur les questions ;

-       Faire des participants des ambassadeurs de propreté et d’assainissement près de leurs pays respectifs ;

-       Lancer le projet de Nettoyage Mondial (World Cleanup) au niveau de la région.

 

                                                                                                            Séance de sensibilisation des populations

L’Association : Amis de l’Afrique Francophone-Bénin (AMAF-BENIN) en collaboration avec la Jeunesse Chambre Internationale Cotonou Saphir-Bénin (JCI-Bénin) a organisé une séance de sensibilisation des populations dans le 6ème Arrondissement de Cotonou, un arrondissement qui abrite les quartiers les plus insalubres situé au bord de la berge lagunaire de Cotonou.

L’objectif visé est d’amener les populations à éviter les comportements qui menacent la santé, la biodiversité et l’environnement. Cela passe parla prise de conscience de certaines actions anthropiques sur la nature.

Parlant de la santé, le message a été porté sur l’hygiène et sur les mesures contre le paludisme, les avantages liés à l’utilisation de la moustiquaire imprégnée ont été exposés. L’équipe de la sensibilisation a profité pour mettre l’accent sur les risques que courent ceux qui utilisent les médicaments de la rue après avoir soupçonnée les symptômes de paludisme. Au cours de cette séance de sensibilisation, des kits contenant des produits pharmaceutiques pour les enfants de 0 à 5 ans ont distribués à une centaine de ménages sous la houlette de Mr Fataï AINA, Président de l’Association : AMAF-BENIN, Mme Elvyre DJOGBE, Présidente de l’antenne locale de la Jeune Chambre Internationale Cotonou Saphir et d’autres Responsables des deux Organisations.

Parlant de la biodiversité et de l’environnement, le message a été porté sur l’assainissement du milieu de vie. Des explications ont été données sur la solidarité et sur la préservation du patrimoine naturel commun. Les témoins de l’évènement ont été informés sur l’état écologique de notre planète. Les actions de sauvegarde de l’environnement qu’ils vont mener pourront les mettre à l’abri de certaines maladies endémiques.